RSS
Enfin disponible en français !

"Stabiliser une économie instable" par Hyman Minsky

Avec la préface d’André Orléan, henry kaufman, Dimitri Papadimitriou et Randall Wray et la postface de Jézabel Couppey-Soubeyran

"Un ouvrage visionnaire" (Martin Wolf - Le Monde/Financial Times)

Pourquoi nos économies doivent-elles faire face à des crises toujours plus fréquentes et violentes ? Pourquoi toute une série de bulles spéculatives se forment puis éclatent, avec des conséquences économiques et sociales désastreuses ?

Pour Hyman Minsky, qui a étudié ces questions pendant toute sa vie, la réponse est sans détour : notre système économique est intrinsèquement instable. Sa dynamique même engendre les crises et ce sont d’ailleurs dans les périodes les plus calmes et prospères que celles-ci se préparent.

À contre-courant de son époque, les années 1980, l’économiste américain a été peu entendu de son vivant. Il a fallu attendre la crise des subprimes pour que ses travaux soient repris par l’ensemble de la presse internationale.

Dans ce livre incontournable, en renouant avec la grande macroéconomie et une interprétation rigoureuse de Keynes, Minsky nous aide à comprendre les causes de cette instabilité, mais aussi comment y remédier tout en retrouvant le plein-emploi.

Lire à ce sujet : "Minsky : une interprétation prémonitoire des crises" par Dominique Plihon.

Nouveauté collection "Politiques de la transition"

Pour une transition sociale-écologique. Quelle solidarité face aux défis environnementaux ?

Par Eloi Laurent (OFCE) et Philippe Pochet (ETUI).

Comment accélérer la transition de nos économies et de nos sociétés vers le bien-être et la soutenabilité ?

Alerter sur le « péril climatique » ne suffira pas : la peur paralyse davantage qu’elle n’incite à agir. Il faut proposer un récit commun positif, qui mobilise le principe de justice sociale. Car les crises écologiques renforcent les inégalités, tout comme les inégalités accroissent les dégâts environnementaux.

Pour cela, nous disent les auteurs, il est nécessaire de redéfinir le progrès social à la lumière du défi écologique, en visant l’égalité, l’emploi et la protection sociale. Quels instruments de justice environnementale mettre en place ? Suffira-t-il de « verdir » le capitalisme ou faudra-t-il changer de paradigme économique ? Quel rôle pour les syndicats dans la transition ? Comment mutualiser les nouveaux risques pour en minimiser l’impact ?

Ce livre avance dix propositions pour faire de la transition sociale-écologique un nouvel horizon démocratique.

English version flag

Financer la transition écologique des territoires par les monnaies locales

Les monnaies locales offrent un complément précieux aux politiques publiques de la transition écologique, à condition d’être mobilisées dans ce sens et de s’insérer dans les circuits de financement de l’investissement écologique et de l’équipement des ménages. Leur circulation permettrait alors de mieux orienter l’activité économique vers les ressources inexploitées d’un territoire et de renforcer l’économie de proximité. Ces monnaies se prêtent notamment au financement des services sociaux et environnementaux dont la rentabilité n’est pas assurée selon les critères marchands classiques.

Cette note propose ainsi plusieurs solutions pour faire des monnaies locales un outil de la transition écologique des territoires. Premièrement, il s’agit d’en renforcer la circulation en explorant les possibilités de la loi sur l’économie sociale et solidaire de 2014. Deuxièmement, les monnaies locales peuvent être reliées directement aux politiques de soutien aux investissements de la transition écologique des territoires. Enfin, l’émission de monnaies locales en contrepartie de services environnementaux rendus par la transition sanctionnerait la reconnaissance d’une nouvelle richesse territoriale, et les circuits monétaires locaux permettraient de mettre cette richesse au profit des territoires en question.